Réunion interinstitutionnelle : Joseph Kabila appelle à la réduction du train de vie des institutions


Pour épargner le pays de l’onde de choc de la crise économique mondiale, le Président de la République démocratique du Congo (RDC), Joseph Kabila, a appelé, mercredi 16 mars 2016 à Kinshasa, les chefs des institutions à la restriction budgétaire. Cela, en leur demandant de réduire le train de vie de leurs institutions.Face à la crise économique mondiale dictée par la chute des cours des principales matières premières, le chef de l’Etat a décidé de jouer à l’équilibre. Mercredi, en la salle des réunions du Palais du peuple, le Président Joseph Kabila a présidé une réunion interinstitutionnelle avec 9 chefs d’institutions. Au coeur de cette réunion : la situation économique du moment en République démocratique du Congo ainsi que les actions entreprises, jusque-là, par la Commission électorale nationale indépendante (CENI) pour le bon déroulement des élections
Des élections « dans les meilleures conditions possibles »
Le vice-Premier ministre, ministre de l’Intérieur Evariste Boshab et porte-parole de cette réunion, a déclaré à la presse, à l’issue de la rencontre, que le Premier ministre, Augustin Matata Ponyo a, à cette occasion, exposé la situation économique du pays qui, a-t-il dit, n’est pas épargnée par l’onde de choc de la crise économique mondiale. « Aussi, a dit Evariste Boshab, les Chefs des institutions ont-ils été instruits de la nécessité de procéder à la restriction budgétaire par la réduction du train de vie de leurs institutions ». Il a ajouté, par ailleurs, que le Vice-président de la CENI, Norbert Basengezi Kantitima, a été invité à exposer dans les grandes lignes, sur les actions entreprises par la CENI afin que les élections se déroulent dans les meilleures conditions possibles.

La réunion a mis autour du Chef de l’Etat neuf chefs d’institutions ; à savoir les Présidents de l’Assemblée nationale et du Sénat, le Premier ministre, le Président de la Cour constitutionnelle, le Procureur près la Cour constitutionnelle, le Premier président de la Cour suprême de justice, le Procureur général de la République, le Premier président de la Haute cour militaire et l’Auditeur général des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC. Le vice-Premier ministre, ministre de l’Intérieur et le vice-président de la CENI ont assisté à cette réunion en qualitéd’invités. Le directeur de cabinet du chef de l’Etat, Néhémie Mwilanya Wilondja a, lui aussi, assisté à la réunion.

Posts les plus consultés de ce blog

Comment pouvez-vous faire un avortement avec pilules Misoprostol?

Déclaration du Procureur de la Cour pénale internationale, Fatou Bensouda, sur la situation dans les provinces des Kasaï, en République démocratique du Congo

Rd Congo : 235 cas d'atteinte à la liberté de la presse déjà recensés en 2014 par Freedom for journalist