Articles

Affichage des articles du février, 2016

Arrivée du SG Ban ki-Moon à Goma réaction de des Ex Ics Monusco/Goma

Image

Arrivée du Sécretaire Général de l'ONU à Goma à Est de la RD Congo

Image

ville mort en RD Congo Goma

Image

La MONUSCO félicite les Léopards de la RDC pour leur victoire au Championnat d’Afrique des Nations (CHAN) 2016

Image
Kinshasa, le 7 février 2016 - L’ensemble du personnel et le chef de la MONUSCO Maman Sambo Sidikou, Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies en RDC, félicitent les Léopards, équipe nationale congolaise, pour leur belle victoire dimanche 7 février 2016, lors du Championnat d’Afrique des Nations (CHAN) 2016.
« Je congratule chaleureusement les joueurs congolais pour leur belle prestation et leur victoire, et je félicite le Gouvernement pour les efforts consentis pour la préparation de l’équipe mais surtout, je rends un hommage appuyé au peuple congolais pour son soutien indéfectible aux Léopards tout au long de cette compétition. En outre, je me félicite de l’union des coeurs et des esprits démontrée par les Congolais lors de ce CHAN », a déclaré le chef de la MONUSCO.
Les Léopards de la RDC ont battu les Aigles du Mali sur le score de trois buts à zéro en finale du Championnat d’Afrique des nations 2016. La RDC devient le premier pays à remporter deux fois cette co…

Maman Sidikou : « L’Onu est prête à appuyer un processus électoral paisible, transparent et crédible »

Image
« Tout doit être fait pour préserver la paix et éviter de retomber dans la violence dont sont toujours victimes les populations les plus vulnérables » : tel est le message que Maman SIDIKOU a dit et répétédevant les acteurs politiques de tous bords dès le début de son mandat en qualité de représentent spécial du Secrétaire général des Nations-Unies en RDC. C’était le point focal du déjeuner de presse du samedi 06 février 2016 avec un groupe des responsables des médias au Grand Hôtel Kinshasa. Lequel se fera au moins une fois par mois, a-t-il promis.
Toujours selon Sidikou, la Monusco préconise un processus inclusif et conforme à la Constitution et aux résolutions pertinentes du Conseil de sécurité. L’Onu est prête à appuyer tous les efforts visant à «promouvoir un processus électoral paisible, transparent et crédible». Raison pour laquelle, le représentant spécial du Secrétaire général de l’ONU continue à travailler en étroite collaboration avec l’envoyé spécial pour les Grands Lacs …

RDC : Maman Sidikou encourage la préservation de la paix

Image
Le représentant spécial du secrétaire général de l’Onu en RDC, Maman Sidikou, encourage les Congolais à préserver la paix pour éviter toute éruption de violence. Il a lancé cet appel, samedi 6 février, au cours d’un échange avec la presse, à Kinshasa. «Essayez de trouver une formule pour arriver à un minimum de consensus sur les aspects techniques clés, par exemple du processus électoral, notamment le lancement de la révision du fichier électoral», a souligné Maman Sidikou. Il a indiqué que la mission onusienne a besoin de la paix pour bien exécuter son mandat à travers le pays.
Le chef de la Monusco a également salué la reprise de la coopération militaire entre les casques bleus et les FARDC pour assurer la protection des civils et la neutralisation des groupes armés. «Je suis d’avis qu’en travaillant en synergie, nous pourrons obtenir des avancées remarquables sur ces fronts y compris dans la lutte contre les ADF et les FDLR qui constituent une priorité commune pour la mission et l…

Burundi / RDC : «Uvira ne sera pas une base-arrière d’attaques»

Image
Une délégation de journalistes burundais a été reçue ce mardi 2 février 2016 à Uvira sur invitation de la Monusco. Objectif : clarifier la situation au sujet du déploiement de troupes de la Monusco en certains endroits de la frontière entre le Burundi et la RD Congo.
Lors de l’entretien avec des journalistes du Groupe de Presse Iwacu, Reuters et VOA, Ould Mohamed El Hacen, chef du sous-bureau de la Monusco a d’emblée rappelé que le déploiement de la Monusco entre le Burundi et la RDC n’est pas quelque chose de nouveau : «C’est une opération de routine faite par la Monusco dans le cadre de son mandat qui est pour le moment uniquement limité à la RDC.» Etd’affirmer que la mission n’a aucun mandat qui dépasse les frontières de la RDC : «Nous sommes là pour protéger les populations civiles».
Concernant la raison de ce déploiement ces jours-ci, Ould Mohamed El Hacen rétorque que la mission a eu des informations sur des infiltrations des groupes armés, sans les citer, qui se passent le lon…

RD Congo : le gouvernement met en garde la Monusco suite aux déclarations d’Hervé Ladsous

Image
Suite à une interview d'Hervé Ladsous, le chef des opérations de maintien de la paix de l’ONU, la RD Congo s'est fendue d'un communiqué dénonçant des affirmations inexactes et inacceptables.
Kinshasa voit rouge. Dans une interview à RFI diffusée mardi, Hervé Ladsous, chef des opérations de maintien de la paix de l’ONU, a affirmé que le « problème » ayant brouillé la République démocratique du Congo et la Mission de l’ONU, la Monusco, était « réglé ». Ce qu’Hervé Ladsous a dit
« Je comprends que l’un des généraux fait l’objet de poursuites pour des activités antérieures, de poursuites congolaises. Quant à l’autre, il a été redéployé ailleurs », a-t-il précisé, faisant allusion à Sikabwe Fall et Bruno Mandevu.
Il y a un peu plus d’un an, le chef de la Monusco d’alors, Martin Kobler, avait expliqué que les Casques bleus ne soutiendraient pas l’armée contre les rebelles hutus rwandais des Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR) tant que ces deux officiers restaien…

RDC : Kinshasa renoue avec la mission de l’ONU

Image
C’est un accord gagnant-gagnant. Après un an de brouille, la République démocratique du Congo et la Monusco, la force de maintien de la paix des Nations unies ont enfin trouvé un terrain d’entente. Kinshasa a réussi à imposer ses conditions de coopération militaire à la Monusco, et cette dernière a pu réaffirmer la nécessité de son existence. Trois jours après l’accord signé entre la RDC et la Mission de l’ONU sur la reprise totale de leur coopération militaire, le général sud-africain Derrick Mbuselo Mgwebi a officiellement pris ses fonctions lundi 1er février à la tête de la Monusco. Sa nomination, le 29 décembre 2015, est le dernier geste d’apaisement des Nations unies dans la crise qui l’a opposé aux Forces armées congolaises (FARDC). La signature de l’« arrangement technique », d’une durée de six mois, intervient à deux mois du renouvellement du mandat de la Monusco, qui compte quelque 20 000 hommes en uniforme. En janvier 2015, une opération conjointe de l’armée congolaise et d…

RDC-Monusco : Reprise sous « deux conditions » de la « collaboration » militaire dans la traque des la traque des FDLR

Image
Le ministre des Médias Lambert Mende Omalanga et porte-parole du gouvernement a dévoilé mercredi 03 février 2016 à Kinshasa les « deux conditions » qui fondent la « reprise de la collaboration » entre les Fardc et la Monusco dans la traque des Forces démocratiques de libération du Rwanda (Fdlr), à la suite d’un « dialogue stratégique ».
« Le Gouvernement rappelle ici les conditions exactes de la reprise de la collaboration entre les Fardc et la Monusco.
1° Cette collaboration consiste en un appui de la Monusco aux opérations menées par les Fardc, en cas de besoin. Il ne s’agit plus d’opérations conjointes ; 2° La communication autour desdites opérations devra être soignée et se fera, soit  par les seules Fardc, soit éventuellement par celles-ci conjointement avec les autorités compétentes de la Monusco et dans tous les  cas, en cohérence avec les Fardc ».
En conclusion, « le Gouvernement estime que c’en est assez et qu’il n’hésitera pas à tirer les conséquences de toute violation à l’…

Situation militaire de Nord-Kivu avec Lt col Amuzou Le PPM

Image

Réaction de Chef de bureau Monusco Nord-Kivu sur les Elections 2016 en RDC

Image

Le G7 pour un calendrier électoral allégé et réaliste

Image
Dans une déclaration datée du 30 janvier 2016 et signée
Charles Mwando Nsimba, son président en exercice, le G7 (Unadef, Unafec, MSR, ARC, PDC, MSDD, ACO), exige que la CENI (Commission électorale nationale indépendante) rende public, dans le meilleur délai, un calendrier électoral « allégé et réaliste ». Dans ce chronogramme devrait figurer, en bonne place, les élections présidentielle, législatives nationales et provinciales, lesquelles devraient avoir lieu à la même date, au cours de cette année 2016.
Le G7 soupçonne cette institution d’appui à la démocratie de vouloir s’engager dans la voie du « glissement », en soutenant l’option de la révision du fichier électorale sur une période de treize mois et en initiant présentement des consultations sélectives avec certains partis et regroupements politiques de l’Opposition ainsi que certaines organisations de la Société civile.
Dans l’entendement du G7, la tripartite pajorité-pouvoir-opposition serait suffisante pour lever des options …