Articles

Affichage des articles du décembre, 2014

SITUATION MILITAIRE AU NORD-KIVU CAO

Image

Derniers hommages à WILLIAM ELACHI DE LA MONUSCO A L'EGLISE S.Esprit

Image

Ouganda : opération de rapatriement d'ex-combattants du M23 contestée

Image
Le M23 a dénoncé, ce mardi 16 décembre, une opération de rapatriement forcé menée par l'armée ougandaise dans le camp militaire ougandais de Bihanga, à quelque 300 km au sud-ouest de Kampala. Ce camp accueillait des ex-rebelles congolais du M23. Au cours de cette opération, il y aurait eu plusieurs blessés parmi les ex-combattants et un mort, selon le président du M23, Bertrand Bisimwa, interviewé par RFI.
« Il s’agit d’un coup dur que le gouvernement de Kinshasa vient asséner aux déclarations de Nairobi, en procédant à un rapatriement forcé de nos militaires. Ce matin, ils sont arrivés avec des camions pour prendre, de force, les militaires. Les militaires ont résisté à ce rapatriement forcé et il y a eu des blessés. Nous apprenons même qu’il y aurait eu des morts. Le gros de nos militaires – qui étaient dans ce camp – ont préféré se retirer du camp sur les hauteurs », a déclaré Bertrand Bisimwa.
Il s'explique sur le fait qu'il dénonce ce rapatriement forcé comme organisé…

RDC : l'armée et l'ONU relancent leur opération contre des rebelles ougandais

Image
L'armée congolaise et les Casques bleus ont annoncé mardi avoir relancé leur offensive conjointe contre les rebelles ougandais musulmans des ADF après une vague de massacres attribuée à cette milice.Les Forces armées de la RDC (FARDC) et les soldats de la brigade d'intervention de la Mission des Nations unies au Congo (Monusco) disent vouloir en finir avec la milice des Forces démocratiques alliées (ADF). Mais l'opération risque d'être longue, comme a averti récemment le chef de la Monusco, Martin Kobler.
Plusieurs fois défaits mais jusque-là jamais vaincus, les ADF, installés dans l'Est de la RDC depuis 1995 ont déjà été visés par plusieurs opérations militaires qui n'ont toutefois pu en venir à bout.
L'opération en cours est en fait la relance de l'opération congolaise Sokola 1 lancée en janvier dans le nord de la province du Nord-Kivu contre ces rebelles, qu'elle avait fortement affaiblis, mais qui s'était brusquement arrêtée après la mort du…

un journaliste détenu pour avoir critiqué les autorités de sa province

Image
Un journaliste congolais est détenu depuis plusieurs jours dans le nord-ouest de la République démocratique du Congo pour avoir critiqué les autorités locales, a-t-on appris de sources concordantes, alors qu'une organisation de défense de la presse dénonce son arrestation arbitraire.
Le journaliste de radio Luron Libono "est en détention préventive pour injures publiques [...] proférées envers l'autorité au cours de son émission", a déclaré à l'AFP Baudouin Ndaka, procureur général de Mbandaka, chef-lieu de la province de l’Équateur, joint au téléphone de Kinshasa.M. Libono a été arrêté le 4 décembre "pour imputation dommageable suite à une plainte [du] gouverneur" par intérim de l’Équateur, Sébastien Impeto”, a affirmé à l'AFP son employeur, Mme Minnouchka Koyangele, directrice d'E-Radio, station qui émet dans les environs de Mbandaka.
Cette affirmation, relayée par l'ONG congolaise Journaliste en danger (JED), qui dénonce une procédure &qu…

Beni : « Nous devons mettre fin à cette terreur », déclare Martin Kobler

Image
Dans un message radiodiffusé, le Représentant spécial du secrétaire général des Nations unies en RDC, Martin Kobler, fustige les massacres perpétrés contre des civils dans le territoire de Beni au Nord-Kivu. « Nous devons mettre fin à cette terreur », déclare-t-il. Martin Kobler dit comprendre la souffrance de la population de Beni. « Chers habitants du Grand Nord du Nord-Kivu, je condamne fermement ces terroristes qui tuent vos familles et vos amis. Nous devons mettre fin à cette terreur. Je comprends votre souffrance. Je comprends votre colère. Je comprends aussi votre frustration. Mais nous devons rester unis », affirme le chef de la Monusco. Martin Kobler condamne cependant les agressions contre la Monusco. « L’ennemi ce n’est pas la Monusco », fait-il savoir.

Massacres dans l'est de la RDC : le combat contre les "terroristes" sera long

Image
Les Nations unies ont averti mercredi que le combat contre les auteurs des massacres ayant coûté la vie à plus de 250 personnes depuis le début du mois d'octobre dans l'Est de la République du Congo serait long. "On ne peut pas gagner ce combat rapidement", a déclaré Martin Kobler, chef de la Mission de l'ONU au Congo (Monusco), lors d'une conférence de presse à Kinshasa. "Ce sont des terroristes, ce sont des criminels, c'est un combat asymétrique, qui est très, très difficile à gérer", a ajouté M. Kobler.
Plus de 250 personnes ont été tuées, essentiellement à l'arme blanche, depuis le début du mois d'octobre dans la ville et le territoire de Beni, dans le nord de la province congolaise du Nord-Kivu. Le gouvernement congolais, la Monusco ainsi que plusieurs diplomates et experts ont imputé la responsabilité de ces tueries aux rebelles ougandais des Forces démocratiques alliées (ADF), présents dans l'Est de la RDC. A aucun moment cepe…